“Là-bas” l’histoire de Sirima


Là-bas!

Encore!! me direz-vous!!!

oui! car je ne veux pas passer

à autre chose avant de vous avoir conter

  l’histoire de cette jeune femme “Sirima”

cette chanteuse à la voix si belle

qui accompagnait J.J Goldmann

dans cette fabuleuse mélodie!

Alors voilà!

 

Sirima

Voici sans doute l’histoire la plus tragique.

Celle d’un destin brisé, qui s’avérait prometteur et brillant.

Et, cette histoire, pourtant, commence comme un véritable conte de fées,

puisque c’est celle d’une frêle jeune fille

venue de son Sri Lanka natal qui jouait de la guitare

dans les couloirs du métro parisien et qui, du jour au lendemain,

s’est retrouvée au sommet des hit-parades.

C’est l’histoire de Sirima…

Fin 1986. En quête de voix et de visages nouveaux

pour ses prochains spectacles, le producteur Philippe Delettrez

court d’un bout à l’autre de Paris.

Et ceux qui résident dans la capitale

savent que le moyen le plus rapide pour s’y déplacer

n’est certes pas le véhicule individuel.

En Parisien efficace et responsable,

Delettrez se déplace par les voies souterraines du métropolitain.

Et c’est dans l’immense hall de la station Châtelet-les-Halles

que l’attention de Philippe est attirée par une voix,

celle d’une toute jeune fille qui interprète les tubes du moment,

s’accompagnant elle-même à la guitare électrique,

branchée sur un ampli qu’elle trimbale d’une rame à l’autre

grâce à un chariot de supermarché.

Le producteur s’arrête, écoute, « déguste »

et engage la conversation, proposant à Sirima

une petite participation dans son prochain spectacle.

Sirima, bien sûr, n’a pas de carte de visite à remettre au producteur ;

elle griffonne son adresse sur un bout de papier et ciao.

Elle vit avec Kahatra Sasorith, un guitariste

qu’elle a connu dans un bar chinois, et qui vient de lui faire un bébé ;

« Sirima » ne signifie-t-il pas, en effet, « Douce maman » en cinghalais ?

Après les habituelles répétitions vient le jour des représentations.

Pour la première fois, Sirima chante comme une pro,

c’est-à-dire devant un vrai public ;

un public qui s’est déplacé, et non pas un public qui se déplace.

Ce n’est plus la même chose.

Pourtant, elle s’en sort admirablement.

On lui propose même des engagements fort sérieux…

qu’elle refuse, préférant retourner dans le métro !

Pourtant, le destin s’apprête à frapper à sa porte une nouvelle fois.

Delettrez vient d’apprendre que Jean-Jacques Goldman,

recherchait une voix féminine pour enregistrer un duo.

Il est immédiatement séduit par la cassette de Sirima,

et là, c’est le miracle : « Là-bas »

se retrouve à la première [sic] place du Top 50

pour de nombreuses semaines.

Pour Goldman, c’est normal. Pour Sirima, c’est foudroyant.

Malgré d’alléchantes invitations à signer

avec une grande maison de disques, elle choisit,

une fois encore, de rester libre.

Elle reprend son caddie et redevient underground.

Avec le temps, néanmoins, elle ne résiste pas au rêve puissant,

à l’attraction magique du studio d’enregistrement.

Avec une détermination (frisant parfois le culot)

qu’on ne trouve peut-être que chez les artistes débutants,

Sirima n’hésite pas à exiger, à refuser,

à discuter, à pinailler ! Les sonorités qu’elle veut, elle les aura.

Quitte à convoquer l’orchestre de l’Opéra de Paris

pour refaire ce que l’Opéra symphonique d’Europe n’a,

à son avis, pas correctement exécuté.

Et le grand jour, enfin, arrive.

Le public va pouvoir découvrir « A Part Of Me ».

La chanson « Un peu de moi » mérite bien son titre :

Sirima s’y livre à coeur ouvert. Une chanson pour son jeune fils,

Kym, une chanson pour son compagnon puisque Kahatra

tient la guitare par-ci, par-là…

Au moment où son premier 33 tours est mis en place

chez les disquaires (le 17 novembre 1989),

elle songe déjà au suivant :

ses idoles, Claude Nougaro et Charles Aznavour,

sont pressenties pour lui écrire certains textes…

Le beau rêve, néanmoins, s’achève en cauchemar :

le 7 décembre, Kahatra s’empare d’un couteau de cuisine

et tue Sirima dans leur petite chambre sous les toits.

Il ne pouvait pas supporter l’idée qu’elle puisse

l’abandonner pour suivre une carrière artistique en solo.

Il utilisa un moyen radical pour qu’elle ne puisse jamais

appartenir à personne d’autre.

Le petit Kym perd au même instant sa mère et son père,

qui se constitue prisonnier.

Le mensuel « Paroles et Musique »

rend un vibrant hommage à l’étoile disparue

dans ses numéros 25 (« Du métro au tombeau…

La brève histoire de « Maman douce »")

et 26 (« Elle s’est retirée, un peu forcée…

Mais le monde et sa violence la méritaient-elle ? »).

CBS, sa maison de disques, est dans l’embarras,

et prend une position à la fois pudique et respectueuse :

« Nous avons douté, nous avons hésité.

Entre le silence et l’oubli ou la poursuite d’un travail

qui était l’une des raisons de vivre de Sirima […]

La mort d’un artiste n’est pas un argument publicitaire.

Mais nous n’avons pas le droit de faire taire le talent,

parce que la vocation d’une oeuvre est d’exister

par-delà la mort de l’artiste.

Nous avons signé Sirima, nous croyions en Sirima.

Nous croyons toujours en elle ».

Voilà! à présent je passe à autre chose!

je vous présente mes quelques créas

faites durant la semaine!

Une créa perso selon mon inspiration!

******

 

Deux créas pour le défi de

Babouchka  “Les glaces”

******

 

                                                                                                                                                            

 

                                                                           Calendrier Juin 2013 chez SweetFolie

                                            *********************   

                                                                                                                       

                                                Et défi Rock and roll

                           chez Mamie Nicole

                                 ******

                                                                    

                                       Avec de gros bisous je vous souhaite

                           une bonne continuation, et du beau temps!

                               nous avons eu 30° aujourd’hui

                               une chaleur pénible à supporter

                               nous n’étions plus habitués 😆

                               Mais … c’est bon pour le moral !

                                   la plage n’est pas loin!!

                                         Votre amie

                                             Niki

                                                                                                                                                        

Publicités

14 Réponses

  1. De magnifiques créas Nikki, j’espère que tu vas bien. Je te souhaite un bon WE et te fais de gros bisous

    15 juin 2013 à 20:43

  2. Un petit coucou pour te préciser que les lapins de garenne que j’ai filmés sont en face de chez moi , de l’autre côté de la rue se trouve un terrain non constructible partiellement aménagé pour la promenade avec terrain de jeux et terrain d’entrainement pour les chiens. Les lapins affectionnent particulièrement cet endroit car l’herbe est tondue régulièrement , les oies aussi. De plus la Moselle est à 200 mètres donc pas de problèmes pour les sorties verdures .
    Bonne soirée
    Bisous

    14 juin 2013 à 18:51

  3. très triste cette histoire de cette chanteuse qui n’a connu qu’un succès éphémère pres de Goldman ! quelle fin tragique ! destin brisé laissant une petite fille seule ! c’est touchant et émouvant ! je connais un peu l’histoire et je l’ai relu avec plaisir ,merci Niki , tes créations sont magnifiques ! puis-je prendre ton calendrier de Juin ? je n’ai pas le temps d’en faire , souvent j’en trouve chez des amies et je demande leur autorisation pour les mettre sur mes blogs ! je suis à nouveau dans les peintures ! cette fois-ci je repeinds toutes les briquettes du couloir ! trop sombres à mon avis !un bon couleur de couleurs aux tons pastels mettra plus en valeur cet endroit et le rendra plus lumineux ! très bonne fin de semaine mon amie gros bisous du nord , temps mitigé encore ce jour !

    14 juin 2013 à 12:57

    • Merci Franciane et je te donne volontiers ce calendrier !! et je t’en remercie !! c’est encourageant pour moi!! Bisous!

      14 juin 2013 à 18:14

  4. bonsoir Niki,
    j’adore quand les enfants sont barbouillés de glace, ou de choco, jolie crea bravo !!!
    je n’avais jamais entendu cette triste histoire, mais il y en a plusieurs dans ce genre, quand dans un couple d’artistes, la femme a plus de succès que lui, l’homme ne supporte pas … certains hommes ne supportent pas que la femme leur fasse de l’ombre !!!
    bonne nuit Niki et des bises !!!
    en alsace très belle journée, mais ce soir, une tempête pourtant nous sommes bien loin de la mer ….

    14 juin 2013 à 00:12

  5. Coucou ma Niki !
    Elles sont superbes tes creas et j’adore ton calendrier , tu sais moi le moi dernier je l’ai fais presque a la fin .
    Apres quelques jours de chaleur on a un orage ce soir avec une petite tempete de vent , Je vis à Grenoble une ville tres chaude en été et assez froide ne hiver mais ce dernier hiver à été tres froid j’ai jamais vu autant de neige et surtout jusque tres tard !
    Mais au printemps c’est magnifique avec les montagnes toutes vertes autours moi j’adore !
    Bonne soirée ma belle et gros bisous !

    13 juin 2013 à 21:37

  6. mamienicole

    coucou
    merci beaucoup Niki pour ta participation
    elle est téléchargée
    bonne soirée
    bibises

    13 juin 2013 à 18:52

  7. Je ne connaissais pas du tout le destin tragique de cette chanteuse , merci de nous l’avoir présenté .
    Ici le temps est plutot à l’orage , beaucoup de vent et un ciel gris depuis le début de l’après midi .
    Jolies créas aux couleurs d’un printemps convoité
    Bonne fin de journée
    Bisous

    13 juin 2013 à 16:23

  8. Łα gєитιℓℓє яєвєℓℓє

    Merci pour la narration de cette histoire, je savais kel était morte sans savoir le pk !!!!
    Dommage d’avoir la vie ainsi écourtée par autrui !!!
    Superbes créas aussi ke t’as intégrées dans ton billet !!! bon apres midi bizouxxxx

    13 juin 2013 à 15:07

  9. mamienicole

    coucou Niki
    très bel hommage à cette jeune femme si tragiquement partie .
    il n’y a pas de problème ton amie peut participer au défi .elle me dépose son lien et j’irais chercher sa création .
    Très bonne journée
    ici c’est l’automne
    aucune clarté , on dirait que la nuit va tomber (et je n’exagère pas .)
    pleins de bibises

    13 juin 2013 à 11:31

  10. très joli billet et merci pour tes magnifiques créas et ta participation au défi
    je ne connaissais pas l’histoire de sirima la pauvre dis donc
    chez nous aussi hier 32° et aujourd’hui il pleut des cordes grrrrrr! je viens de voir l’écahfaudages passé devant ma fenêtre je ne sais pas comment les ouvriers arrivent à travailler avec ce qu’il pleut
    bisouilles bisouilles ma niki et bonne journée

    13 juin 2013 à 10:20

  11. Tu rends un bel hommage à cette jolie voix qui était Sirima, tout comme toi, j’ai été très émue quand j’ai découvert sa fin tragique….c’est super de l’avoir fait « revivre » à travers nos blogs …Belles créas qui annoncent le soleil. Gros bisous

    13 juin 2013 à 07:36

  12. Oh ! Magnifique billet Niki ! … quelle histoire ! Tes créations sont toutes plus jolies les unes que les autres !
    Bonne journée de ce jeudi à toi en toute amitié,
    Bisous.

    13 juin 2013 à 04:34

  13. C’est une belle histoire que tu as raconté la Niky je ne connaissais pas sa vie véritable ,
    sa voix oui , un destin choisie celui de rester libre
    mais voila la vie n’a pas été pour elle que sa gloire aussi la douleur , merci du partage ,

    Pour tes créas elles sont superbes bisous mon amie passe une bonne nuit et un bon Jeudi

    13 juin 2013 à 00:01