Archives de 18 mai 2013

Ateliers Filamots – Mandrine – Arlette


Je vous présente mes trois ateliers!!

je suis comme il se doit “un peu en retard ” 😆

*******

Pour Filamots

 

*****

Avez-vous déjà assisté à une course de taureaux

et vachettes dans les rues de Madrid ?

nous y sommes arrivés juste à temps ;

Nous étions huit amis dans le car mais en

réalité il y avait six délégations de manifestants

et il y avait un chahut pas possible .

Déjà que nous n’étions pas en avance

sur l’horaire. Nous avions perdu du temps

à picorer trois miettes

dans un resto d’autoroute .

Et voilà maintenant un barrage avec huit gendarmes !!!

rien que çà !! quatre de chaque côté du car!

pour contrôler les identités, les autres passagers

ne partageaient pas notre impatience.

Un détenu venait de fuir avec une arme et une dose d’arsenic

volées dans l’infirmerie de la maison d’arrêt et,

avant de s’enfuir ! il a bâillonné l’infirmière avec un mouchoir.

Après tous ces impondérables ! nous arrivâmes à l’heure exacte !

Les rues étaient vides ils allaient lâcher les taureaux et les vachettes !

et il valait mieux s’effacer avant la charge.

J’allais oublier de vous dire que nous allions  là bas

avec des banderoles non pas pour

cautionner ces fêtes mais pour les condamner,

en  nous opposant à ces  coutumes de sauvages

( je pense aux corridas !!) et tâcher de

faire arrêter ces pratiques cruelles et  sanguinaires !

 

Pour Mandrine

******

Après avoir débarqué nos sacs à dos,

le petit train siffla et repartit

en crachant des jets de vapeur.

Et nous nous mîmes en route.

Enfin, après avoir marché longtemps

en chantant avec nos moniteurs,

« Un km à pied ça use !! ça use !!! un km à pied…. »

longé des bois de pins, cheminé au milieu des terres,

fatigués mais heureux , nous découvrîmes notre centre

de colonie de vacances.

La maison était entourée de collines au nord,

à l’est et au sud. Un petit ruisseau venant de l’est

traversait le jardinet.

Une couronne de pins sur une des collines m’apparaissait

comme une forêt magique !

j’ai passé à cet endroit me semble –t-il

les plus belles vacances de ma jeunesse .

Pour Arlette

******

 

Pour la célébration des 60 ans de mariage

de ce vieux couple de nonagénaires  ,Monsieur le Maire

a voulu leur rendre un bel hommage

dans le nouveau complexe sportif du village !

il a pour cela incité les gens du pays à participer

à la préparation de cette fête pas comme les autres !

Tous les habitants ont participé, il ont fait le vide en hottant tous les appareils

destinés à pratiquer le sport, et mis des tables et des chaises à la place !

ensuite ils ont aménagé la salle avec des décors de l’époque.

chacun d’eux apporta sa contribution

Et le jour J arriva ! La salle était magnifiquement décorée

et fleurie. Les cloches de l’église retentirent !!

Le ciel était gris et bas ! mais le soleil dans leur coeur,

heureux! notre vieux couple arriva !

tous les gens du village étaient là pour leur témoigner leur amitié !

Monsieur le Maire avait un costume gris très élégant !

Et.. tout à coup la mariée alla toucher le bas de la manche

du costume de monsieur le Maire et en se retournant vers son mari !

elle lui dit d’un ton grave !

« tu vois chéri ! c’est ce tissu que j’aurai voulu

que tu choisisses pour ton costume ! »

 

Je vous souhaite à tous un très bon

week-end de Pentecôte

et beaucoup de soleil

avec de gros bisous  

Votre amie… Niki

Publicités