Christian le lion


 

 

  

Christian, le lion !!

Ce billet est long, mais ça en vaut le détour,

 je vous en fait la promesse.

Je dois d’abord vous informer que ce billet n’existerait pas sans l’ami Montréalais Felquiste,

 qui a publié un petit vidéo YouTube qui m’a très profondément touché. Tellement que j’ai fait une recherche sur cette histoire, et que c’est ici que je vais vous raconter ça, car je crois que c’est vraiment digne d’intérêt, et que de toute façon ça mérite d’être lu par tout le monde. Et c’est également le moyen de donner un bon coup de pelle au visage de ceux qui croient encore, comme des imbéciles, que les animaux n’ont pas de sentiments, et qui en profitent pour les abandonner dans leur ancien appartement lorsqu’ils déménagent.

 Si vous vous reconnaissez là-dedans,

 vous me faites vomir!!!!!

   Christian le Lion

Cela se passe dans les années 60, alors que deux amis se présentent dans une boutique d’animaux exotiques. Ils aperçoivent un lionceau enfermé dans une cage, et sont complètement outrés de le voir prisonnier d’un espace si restreint. Ils décident donc de l’acheter au propriétaire de la boutique, qui était de toute façon très heureux de s’en débarrasser.

Pendant un an, les deux amis gardent et élève le lionceau. Ils devaient avoir un conception très comique de l’histoire religieuse, car ils l’ont appelé Christian, (donc chrétien, en anglais) comme les chrétiens qui étaient jetés aux lions il y a 2000 ans. Chistian habitait dans leur boutique, où il avait une grande litière et où il mangeait 4 repas par jour, 2 repas solides, 2 repas liquides.

Les passants étaient souvent impressionnés de voir un lionceau dans une boutique, mais dans les années 60, ce n’était pas quelque chose de si spécial. De plus, il semblerait que Christian avait un drôle de sens de l’humour, car lorsqu’il voyait que des passants regardaient à travers la vitrine, il se  figeait pour les convaincre qu’il n’était qu’une peluche,

 puis après quelques temps, tournait lentement la tête pour faire paniquer ces pauvres piétons.

À mesure qu’il grandissait, il devenait plus lourd, et plus grand, et en venait même à faire des câlins à ses maîtres, en se levant sur ses pattes de derrière et en appuyant celles de devant sur leurs épaules.

                         

 Un an après avoir été acheté, Christian commence à être très gros, grand et lourd. Pesant à peine 30kg lors de son acquisition, il en pèse maintenant plus de 150, et il prend de la place. Ses maîtres commencent à réaliser qu’ils ne pourront plus le garder très      longtemps. Et si eux ne peuvent pas le garder, qui le pourra? C’est alors qu’un acteur, ayant joué récemment dans un film parlant des animaux en liberté en Afrique, vient par hasard visiter leur boutique. Impressionné par le lion, il promet à ses maîtres d’essayer de les mettre en contact avec l’homme qui était conseiller lors du tournage de son récent film, et qui s’occupait de réintégrer les bêtes dans la nature.

Christian retourne en Afrique

Les maîtres réussissent à rencontrer cet homme qui accepte de les recevoir. Lorsque Christian arrive au Kenya, il n’aime visiblement pas l’atmosphère. Trop chaud, trop poussiéreux. Le lion a une fourrure bien plus épaisse que la normale, étant donné le climat d’Angleterre. De plus, il est enfermé dans le coffre d’une camionnette, entouré d’un grillage, et couché sur un tapis de paille, lui qui est habitué au siège arrière moelleux des voitures anglaises. Au cours du voyage vers la réserve, les maîtres demandent d’arrêter, car Christian doit faire ses besoins. Le gardien d’animaux refuse : s’il se sauve, nous le retrouverons jamais, et il se fera tuer très rapidement. Ils insistent et finissent par gagner leur point.

Le lion sort, fait ses besoins. Le gardien est très nerveux. L’un des maîtres fait “Allez hop, en voiture”, et le lion saute dans le coffre de la camionnette. Impressionné, le gardien accepte donc de réintégrer le lion à la faune locale. Comme une telle opération était coûteuse, les Londoniens avaient eu l’idée de tourner un documentaire de la réinsertion sociale du lion à son habitat naturel, pour lequel ils eurent des subventions.

Le gardien a déjà un ami lion, appelé Boy, qui était domestiqué mais qui est redevenu sauvage et membre d’une troupe de lions. Mais Boy revient parfois voir son vieil ami. C’est avec Boy que Christian apprendra les rudiments de la nature sauvage africaine. À leur première rencontre, Christian ignore les règles félines, qui consistent à respecter le lion le plus vieux et le plus fort. Bien qu’ils soient séparés par un grillage de métal, Boy réussi à le plaquer au sol d’un coup de tête. Christian comprend rapidement le principe.

Après plusieurs essais, ils finissent par se côtoyer sans clôture. Christian apprend à connaître la faune locale, spécialement en essayant de jouer avec un rhinocéros qui l’a rapidement retourné dans les airs. Boy, découragé, est allé le chercher en lui lançant un regard dont le message devait approximativement être “L’été va être long…”

Finalement, Christian s’intègre au troupeau de lion local, et ses maîtres repartent à Londres…

Les retrouvailles!!

Plus d’un an plus tard, les deux Anglais doivent aller en Afrique et veulent en profiter pour prendre des nouvelles de Christian auprès du gardien de la réserve. “Je ne l’ai pas vu depuis près de 9 mois. Il y est très peu probable que vous le revoyez. De plus, il n’y a aucune chance qu’il vous reconnaisse, maintenant qu’il est de retour dans son habitat naturel”. Ils insistent quand même pour aller le rencontrer, juste au cas.

Lorsqu’ils arrivèrent sur la réserve, le gardien les attendait. Lui qui était reconnu pour comprendre les lions, et communiquer ses sentiments avec eux, il avait une bonne nouvelle pour les ancien maîtres. “Christian est sur le rocher là-bas. Il est revenu hier. Mais je vous averti, il est avec ses lionnes, et il ne vous reconnaitra pas. Ça peut être dangereux”.

Mais cela n’importe peu aux Londoniens, qui ne veulent que le voir, maintenant qu’il est devenu adulte.

À leur stupéfaction, le lion descendit du rocher, et s’arrêta en les regardant intensément. Ils prirent une chance, et l’appelèrent…

Le lion fit quelques pas… et tout à coup !

 

           

 

   

 

 

 

 

Après cette belle histoire!

je vous souhaite une très belle journée!

Votre amie

Niki

  

Publicités

13 Réponses

  1. France

    quelle jolie histoire , j\’en ai les larmes aux yeux ma Niki , tu as réussi à me faire pleurer , merci , bonne journée , gros bisous et bon week-end ,

    3 juillet 2009 à 02:28

  2. ♥♥♥Niki

    Merci infiniment mes ami(es) chéris pour votre interêt à ce billet qui me tient à coeur surtout à cette époque de l\’année où les animaux sont lâchement abandonnés! comme de pauvres joujoux qui ne plaisent plus!! Je vous adore Niki

    3 juillet 2009 à 02:16

  3. Anne-Marie

    je connaissais cette histoire!! cette magnifique histoire niki!! et tu as bien fait d\’en reparler car ! les animaux sont parfois plus malins que nous ! et on les appelle des "bêtes"!!gros gros bisous!

    3 juillet 2009 à 02:04

  4. Béa

    merci ma niki pour cette belle histoirec\’est tout à fait odieux de mettre en cage des animaux sauvagesheureusement christian a rencontré de supers amisl\’histoire est émouvante , un animal ne trahit jamais mais ce n\’est pas le cas des humains!!!!!!!!!!!!!!! la réintégration dans un milieu naturel est important pour un animal sauvagej\’ai beaucoup aimé les deux vidéos mais surtout le deuxième pour les retrouvailles 1 an aprèschristian a reconnu ses anciens maîtres et là tout pleins de calins de 300 kg , il a fondé sa famille , il n\’a pas eu peur de les présenter à sa famille d\’adoptionmerci ma douce niki pour cette magnifique histoire dont il faut retinir la leçon , un animal n\’est pas un jouet……pleins de gros bisous ma nikiton amie béa

    3 juillet 2009 à 01:59

  5. L'Ami

    Très belle histoire et magnifiques vidéos…En définitive,ils ont l\’air moins sauvages dans la naturequ\’enfermé dans des cages….L\’Ami Gilbert

    2 juillet 2009 à 16:04

  6. ♥♫♪♫♥LA MAGICIENNE♥♪♫♪♥

    UN MAGNIFIQUE BILLET MA NIKI TU SAIS COMBIEN CES GRANDS FAUVES NOUS FONT CRAQUER,POUR AVOIR VECU A LEUR COTE DE NOMBREUSES ANNEES , BEAUCOUP D\’EMOTIONS DANS CE JOLI TEXTE ET CES VIDEOS ! MERCI MERCI DE CE BEAU PARTAGE.BELLE SOIREE AVEC MES PLUS DOUX BISOUSRAPHIE

    2 juillet 2009 à 14:20

  7. chantal

    oupssssssssss les Sissines vous n\’arreter pas de me faire chialer avec vos Billets ……………. je vois plus mon clavier …………………… c\’est super beau bisous ma niki

    2 juillet 2009 à 10:33

  8. ღ ♥ Lili

    maintenant je me souviens d\’avoir reçu cette vidéo ….et grâce à toi je connais l\’histoire de ce lion !…..quand j\’avais mon magasin , j\’ai eu l\’occasion de voir un lionceau , que mon grossiste s\’apprêtait à livrer je ne sais trop où ….comme tout animal , c\’est très mignon quand c\’est petit , l\’inconscience des gens qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez , fait qu\’arrivés à l\’âge adulte , il ne savent plus quoi faire de ces animaux …et c\’est l\’abandon dans les zoos ou autres …l\’épilogue est heureux , mais ça aurait pu être bien différent , l\’animal n\’ayant plus ses repaires et son instinct naturel …….merci pour cette belle histoire ma sisine …bizzzz

    2 juillet 2009 à 06:38

  9. Nicole

    belle histoire, j\’ai vu la deuxième videeo, sans soucis…..un billet chagé d\’emotions….bisous Niki, passe une bonne apres midi

    2 juillet 2009 à 05:42

  10. ♥♥♥Niki

    Merci ma douce Christine!!gros bisous!

    2 juillet 2009 à 05:32

  11. ♥♥♥Niki

    Le petit souci c\’est que voilà cinq fois que je remets la seconde vidéo!! (la plus belle!) et elle ne veut pas tenir! à chaque fois elle disparait!! Bisous ma ami Marc!! merci pour ton gentil com!!j\’aurai aimé que tu vois la seconde vidéo!(je sais que tu aimes tellment les animaux!!)

    2 juillet 2009 à 05:31

  12. marc.

    Une très belle histoirebelle vidéo j\’avais vu dans le même style avec une lionnebeau billetmerci pour ce partagebisous

    2 juillet 2009 à 02:24

  13. Fille de la mer

    Belle histoire,superbes vidéos,merci pour ce beau billet NikiBonne journée,bisousChristine

    2 juillet 2009 à 02:22